1- Guerre, Militarisation, 1- Reproduction, a) MODES D’ORGANISATION, Actions directes, c) APPROPRIATION DES FEMMES, Ecologie politique, g) BIOSPHERE, SCIENCES, j) ETAT, k) CAPITALISME, PRODUCTIVISME

Appel des femmes à la grève de la procréation (1974, Mouvement Ecologie-Féminisme Révolutionnaire)



Ci-dessous, voici l’Appel des femmes à la grève de la procréation :

_ fichier pdf : pour imprimer ce texte, le télécharger ou le visualiser en ligne
_ fichier image jpg recto et verso : idem _ utile si vous ne pouvez visualiser les pdf _ après avoir cliqué sur le lien, presser Ctrl + ou Ctrl – (linux/windows), Pomme + ou Pomme – (mac) pour agrandir ou réduire la taille de l’image
_ fichier html : lire en ligne ci-dessous mais sans la mise en forme

APPEL DES FEMMES À LA GRÈVE
DE LA PROCRÉATION

Les
moyens non-violents existent dans la lutte des femmes. En voici un :
l’appel à la grève de la procréation, déposé en 1974 aux
forums parallèles du Congrès sur la Population, à Buc
arest.
Il a déjà reçu plus de mille signatures. (note de Françoise
d’Eaubonne dans Contre Violence ou la Résistance à l’Etat,
Editions Tierce, 1978)

ECOLOGIE FEMINISME CENTRE
26, RUE LECLUSE – 75007 PARIS

APPEL
DES FEMMES DU
MOUVEMENT ECOLOGIE FEMINISME REVOLUTIONNAIRE

ATTENDU que le plus grand péril qui menace
aujourd’hui dans un
avenir très proche notre planète et l’humanité présente ce double
aspect ; surpopulation globale et destruction des
ressources
tant agricoles que minières ;

(ATTENDU que si le péril de destruction des
ressources affecte
davantage les pays d’économie développée, ceux en voie de
développement ne s’en acheminent pas moins vers le même abîme dans
la course au développement industriel).

ATTENDU que les
pays
d’économie développée ressentent plus profondément le mal de la
concentration urbaine et les autres ceux de la surpopulation, mais
que tous sont, à titre divers, sous le coup de la même catastrophe
finale dont la menace est encore occultée par la répartition
inégale et inique des dernières richesses ;


ATTENDU que le camp
capitaliste (de monopole ou d’Etat) s’apprête à succomber à la
pléthore et à l’asphixie et que l’autre qui végète dans la
carence n’envisage pas d’autres routes que celle qui a fait du
premier ce moribond ;

ATTENDU que ces diverses observations révèlent une
société
malade et démentielle qui, même dans ses efforts révolutionnaires,
changent DE Système, mais jamais LE Système, et ne remet jamais en
question les structures culturelles profondes : morale du travail,
appropriation, expansion, compétition meurtrière, le tout basé sur
une immuable HIERARCHIE DES SEXES et division de leurs intérêts,
fondant le schéma patriarcal universel et la cellule familiale
;

ATTENDU que la
Chine qui
a
tenté d’aller plus loin dans un effort sincèrement contestataire ne
l’a fait qu’au prix d’un absolu mépris des réalités sexuelles et
individuelles aboutissant à castrer l’être humain, mâle ou
femelle, et emprunte la même route
industrielle qui reconduit l’erreur universelle de la société ;

ATTENDU que le
monde du Capital a
dévoilé son hypocrisie en proclamant la campagne anti-nataliste…
au Tiers-Monde tout en nous contestant, rognant, légalisant et
manipulant notre droit le plus essentiel :
à
la procréation ou à son refus

;

ATTENDU que la naissance d’un seul enfant en pays
d’économie
développée équivaut à un déséquilibre écologique
(surpopulation et destruction des ressources) 20 à 25 fois supérieur
à celui d’un enfant du Chili ou du Bengladesh
, et que
l’informatique nous prédit, si rien ne change, LA MORT PAR LA FAMINE
DE 500 MILLIONS D’ENFANTS DE 0 A 13 ANS D’ICI L’AN 2010 (donc non
encore nés), et que cette menace écologique et démographique
est l’aboutissement DIRECT de ce qui, dans l’antiquité, fonda le
patriarcat par ces 2 appropriations
la Fertilité (agriculture
devenue propriété mâle)
la Fécondité (découverte de la
paternité)

entraînant donc le système mâle, dont le Capitalisme
n’est que le dernier stade,
à surexploiter et surpeupler
la terre sans la moindre considération de la terre ni des femmes

:

NOUS, FEMMES DU MOUVEMENT
ECOLOGIE-FEMINISME REVOLUTIONNAIRE, nous déclarons :

a) Notre résolution de prendre
en main, avec le
contrôle
de notre destin
,
celui de la démographie, en solidarité avec nos s
œurs
du Tiers-Monde, et
notre
volonté de traquer et combattre à tous les niveaux le système
patriarcal universel qui cimente par notre oppression TOUTES LES
AUTRES
;

b) Notre résolution
particulière
de combattre par
tous les moyens l’instauration insensée de l’industrie nucléaire de
fission destinée non à remplacer certaines sources d’énergie mais
à alimenter la guerre et le profit et exigeant une société
policière ;

c) Notre DECISION (à titre
de premier avertissement) de proclamer et organiser une grève de la
maternité d’UN AN MINIMUM
dans les pays d’économie développée,
pour la grande majorité de nos signataires qui sont en capacité de
procréer, et d’encourager les femmes des autres pays à nous imiter
afin de manifester leur pouvoir, indispensable pour la continuation
de l’espèce et de l’Histoire, qu’aucune loi ne peut leur retirer.

NOUS EXIGEONS :

L’arrêt du pillage des biens
de la VIE dont nous sommes les détentrices ; le stoppage de
l’inflation démographique qui recoupe si bien le mépris de notre
condition, de notre volonté, de notre dignité
; la limitation
du « travail » producteur d’inutilités et de pollution
;
le reboisement maximal effectué grâce aux masses de travail
ainsi dégagées ; la destruction ou l’arrêt des criminelles
Centrales Nucléaires
remplacées par les « énergies douces »
qui décentraliseront les sources de production et donc le Pouvoir ;
la fin définitive de toute industrie de guerre, et surtout

L’ABOLITION TOTALE ET
IRREVERSIBLE DU SEXISME
ET DU PATRIARCAT

Mouvement Ecologie-Féminisme
Révolutionnaire

Si
vous avez des informations sur le Mouvement Ecologie-Féminisme
Révolutionnaire merci de nous les communiquer à
ofr(arobase)riseup.net. Merci à celle qui nous a envoyé ce texte.
Note : c’est nous qui avons souligné certaines parties du texte en
gras. Vous trouverez ce texte et de nombreux autres documents sur :

https://oooutilsfeministes.wordpress.com


outils féministes, textes brochures féministes et anarchistes, anarcha-féminisme, lesbiennes féministes, féministes radicales, féministes révolutionnaires


outils féministes, textes brochures féministes et anarchistes, anarcha-féminisme, lesbiennes féministes, féministes radicales, féministes révolutionnaires

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “Appel des femmes à la grève de la procréation (1974, Mouvement Ecologie-Féminisme Révolutionnaire)

  1. j’aimerais savoir combien de temps a existé le mouvement ecologie et feminisme

    Publié par Guéry marie anne | novembre 14, 2012, 4:27

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s